SIG Vin de France

Le vin que l’on nomme aujourd’hui Vin de France était étiqueté avant « Vin de table« . C’est la nouvelle catégorie des vins Sans Indication Géographique, SIG.

Définition du vin de France

Depuis le 1er août 2009, l’appellation « Vin de France » a remplacé la catégorie « Vin de table ». Le vin de France est considéré comme tout en bas de l’échelle par rapport aux autres dénominations. Cela ne signifie en aucun cas qu’il s’agit d’un vin de mauvaise qualité mais, étant donné son immense diversité et la très grande liberté dont jouissent les producteurs pour l’élaborer, on ne peut le juger uniquement sur cette appellation.

Les vins de France sont conçus par des assemblages provenant d’origines, de régions ou de millésimes différents.

Il existe cependant quelques règles à respecter :

  • Dans le cas où le producteur souhaite indiquer un millésime sur son étiquette, 85% des raisins qui composent le vin doivent avoir été récoltés dans l’année qui correspond.
  • Pour ce qui concerne l’indication des cépages, la règle est la même.
  • Les producteurs sont autorisés à marier plusieurs cépages, cependant, certains cépages sont exclus : le gewurztraminer, le sylvaner, le riesling, la mondeuse, la jacquère, l’altesse, le gringet, le persan, le savagnin, le poulsard et le trousseau.

Les vins de France sont majoritairement conditionnés et vendus sous un nom de marque qui facilite leur identification. Ils sont commercialisés par des opérateurs régionaux mais aussi des opérateurs nationaux.

Les marques nationales les plus connues sont les suivantes : Les Grands Chais de France (marques Grand Sud, JP Chenet…) ou le Groupe Castel (Cambras, Vieux Papes, La Villageoise, Champlure…).

Pour le consommateur, les marques nationales ou régionales sont une indication pour retrouver un vin dont le goût constant lui est familier.

Les exceptions parmi les vins de France

Certains vins de France jouissent d’une réputation hors normes. S’ils préfèrent conserver une étiquette SIG, c’est plus en rébellion contre les exigences de certaines appellations que pour leur manque de qualité présumée. Bien au contraire, certains vins de France brillent par leur mérite tant sur les tables françaises qu’à l’étranger.

On peut citer le cas du vin de France Lafite du Languedoc, également dénommé le Daumas Gassac dont la commercialisation dépassa nos frontières jusqu’à gagner le titre de vin de table le plus cher du monde en 1978.

De nouvelles procédures d’habilitation

Dans le cadre du nouveau dispositif communautaire, si l’étiquette ne mentionne ni le cépage, ni le millésime, le vin ne nécessite aucune procédure d’agrément pour être qualifié de vins SIG.

En revanche, pour tout de qui concerne les étiquettes mentionnant le cépage ou le millésime, une procédure d’habilitation est obligatoire depuis 2009.

Cette habilitation est délivrée par les services de FranceAgriMer qui en organise le plan de contrôle aboutissant à la traçabilité de ces vins.

les hauteurs de Fitou

les hauteurs de Fitou

Les mentions obligatoires de l’étiquette

Pour obtenir l’habilitation ad hoc, l’étiquette de la bouteille de vin de France doit comporter les mentions suivantes :

  • la mention Vin de France ;
  • le volume et le numéro de lot sur l’emballage ;
  • le titre alcoométrique volumique acquis ;
  • le nom et l’adresse de l’embouteilleur accompagnés des termes « embouteilleur » ou  « mis en bouteille par » et, dans le cas des vins importés, l’identité de l’importateur ;
  • les ingrédients allergènes (la mention des sulfites est seule obligatoire à ce jour) ainsi que le message sanitaire « la consommation de boissons alcoolisées pendant la grossesse, même en faible quantité, peut avoir des conséquences graves sur la santé de l’enfant » ou le logo correspondant ;
  • certaines mentions facultatives comme l’année de récolte (millésime), le nom d’un ou plusieurs cépages, les mentions indiquant la teneur en sucre sur l’étiquette des vins tranquilles (sec, demi-sec, moelleux, doux) ;
  • pour les vins SIG fraîchement vinifiés, seule la mention « Nouveau » peut figurer sur l’étiquette. La mention traditionnelle « Primeur » étant réservée aux AOP/AOC et IGP.

Le succès jamais démenti du vin de France et toujours en hausse

La création du segment des vins de France avec la mention du cépage et du millésime en 2009 a dynamisé la vente des vins de France.

D’après les chiffres de l’ANIVIN – l’Association Nationale Interprofessionnelle des Vins de France – en 2010/2011, les vins de France précisant le cépage ont connu une progression de 135% amenant la quantité vendue à hauteur de 705000 hl. Pour l’étranger, le commerce des vins de France à connu aussi une hausse spectaculaire de 25%.

À l’international, les vins de France se vendent majoritairement en Europe qui comptabilise 80% des vente avec l’Allemagne en tête. La Chine est devenue récemment l’un de nos excellents clients. Après les AOC qui représentent 45% des volumes exportés, puis les IGP à 33%, les vins de France comptent pour 22%.

Téléphone : 06 81 35 65 80
45 route départementale D6009
11510 Fitou, Occitanie, France

Livraison offerte à partir de 24 bouteilles. Payez en 3 ou 4 fois sans frais. Ignorer